Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'inventeur de villes - feuilleton, 15/40, Olympia
L'inventeur de villes, publié chez Gaussen en 2013, est toujours disponible chez les "bons libraires" et directement chez l'éditeur David Gaussen, auprès de qui on peut se le procurer, soit en passant dans sa boutique au 37, rue du Côteau, Marseille 7e, soit en l'appelant au 06 99 56 47 97, soit en lui adressant un mail à david.gaussen@gmail.com ou en allant sur le site des éditions Gaussen www.editionsgaussen.fr.
Vous pouvez aussi bien sûr via le formulaire de contact de ce blog m'en commander un exemplaire.
Aux dernières nouvelles, le bouquin coûtait toujours 12 euros et comptait 112 pages sur un très beau papier bouffant au format 140 x205 mm. A la jaquette très réussie, illustrée d'une oeuvre du peintre Yves Krief, je me suis permis d'adjoindre pour cette parution en feuilleton des jaquettes "personnalisées" qui changeront à chaque épisode.

.

.

.

15 - OLYMPIA

Non, pas la salle de spectacle parisienne, la capitale de l’état de Washington, aux USA. Attention, pour celles et ceux qui se mélangeraient un peu les pinceaux en géographie américaine, l’état de Washington n’a rien à voir avec la ville de Washington, capitale de l’Empire US, sur les rives du Potomac (à l’est du pays), sise dans son territoire particulier et bien à elle, le « Dictrict of Columbia ». L’état de Washington, lui, est situé complètement au nord-ouest des Etats-Unis, à peu près à 5000 kilomètres de là, au-dessus de l’Oregon et de la Californie, et sa cité la plus peuplée et la plus connue est la ville de Seattle. Olympia, avec ses 45.000 habitants, n’est que la 20ème ville de l’état en population, loin derrière Seattle, Spokane ou Tacoma, un peu comme si Rosporden était le chef-lieu du Finistère ou Languidic celui du Morbihan. Tout cela pour dire que la géographie peut parfois jouer des tours. Ainsi cet animateur de télévision qui, croyant démontrer sa culture, s’amusa aux dépens des téléspectateurs en évoquant l’état de Washington. « Capitale ? » demande-t-il au public présent sur le plateau et censé jouer les faire-valoir : « Washington », répond le public comme un seul homme, pensant bien sûr à la capitale états-unienne. Sourire condescendant et professoral de l’animateur en question : « Mais, non, c’est Seattle ! ». Et de remettre deux fois le couvert avec la même question et les mêmes réponses durant son émission. Personne pour le corriger parmi ses camarades animateurs et journalistes (de renom pourtant, faut-il le préciser, certains mêmes employés du fait de la reconnaissance d’une certaine culture élitiste), et personne non plus pour élever la voix dans le public. L’incident n’a guère d’importance, il est vrai. Quand bien même la capitale de l’état de Washington serait la ville de Walla Walla (si, si, cherchez, elle existe), cela ne modifierait en rien l’inculture généralisée qui s’est installée dans nos médias et notre population. Mais cette inculture elle-même n’est pas si grave que ça (on peut vivre, il me semble, sans savoir qu’Olympia est la capitale de l’état de Washington), en revanche, lorsqu’on se met soi même à la stigmatiser, il vaut mieux faire attention à ne pas se tromper. D’ailleurs, si vous constatez des erreurs dans cet ouvrage, au lieu de me traiter par tous les noms d’oiseaux, faites plutôt mon éducation, postez la correction sur mon blog ou envoyez un mail à mon éditeur, il se fera un plaisir de faire suivre.

.

Prochaine étape : Montpelier (avec un seul l, c'est exprès)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :