Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'illusion, le retour

01/02/2016 -

Le roman L'illusion du belvédère est le fil rouge de mon "travail" d'écrivaillon. Juste après que j'en ai fini avec les "traditionnelles" poésies d'adolescence, ça a commencé par là quand j'étais à la fac (j'en ai écrit pas mal de pages pendant des cours probablement soporifiques à l'institut de géographie à Paris) et je l'ai toujours gardé sous le coude. C'est un peu lui qui a fait de moi un journaliste, parce qu'il a été lu, tout au moins superficiellement, par un rédac' chef du Provençal dans les années 80, auprès de qui mon père avait insisté pour le montrer, pour lui prouver que son fils savait écrire. L'éventuelle intercession du dit rédac' chef ne m'a pas permis hélas d'être publié à ce moment-là mais il m'a pris à l'essai dans la rédaction, jugeant sans doute que ne faisais pas trop de fautes et que j'écrivais dans un français assez correct - mais aussi assez simple - pour devenir journaliste de PQR.
Un peu plus tard, dans les années 2000, quand avec François Thomazeau et Michel Martin-Roland nous avons créé L'écailler (du Sud), François a eu la gentillesse d'insister auprès de moi pour que l'on publie cette illusion en dépit du fait qu'elle n'avait rien d'un polar. Je ne dirais pas que cela a été un succès, mais à l'aune de ce qu'est devenu l'édition, et surtout les TPME (toutes-petites-maisons-d'édition) je dirais que finalement, avec plus de 500 exemplaires écoulés, je ne m'en suis pas si mal tiré.
Mais cela fait plus de dix ans. Et L'illusion me trotte toujours dans la tête. Si le livre intéresse un éditeur, qu'il se fasse connaître... En attendant, je m'apprête à le republier en ligne, via le système print-on-demand (impression à la demande) lulu.com que m'a fait découvrir mon camarade Seb Doubinsky et grâce auquel j'ai déjà publié La Porte des Dragons sous la bannière de mon alter-édition The Melmac Cat.
J'ai donc refait la maquette, refait la jaquette. Et j'ai essayé de reprendre un peu le texte, mais pas trop, de sorte à ce qu'il soit à la fois élégant et cohérent. Et aussi qu'il corresponde mieux au souvenir de première lecture qu'Hélène (mon épouse pour ceux qui ne nous connaissent pas) en avait gardé. J'espère avoir réussi tout cela. Je vous livre en avant-première sa future jaquette. Dans quelques jours ou quelques semaines, il sera disponible pour celles et ceux qui souhaiteraient se le procurer. Et c'est ainsi que perdurent les illusions.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :