Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

The Melmac Cat, alias MELMAC, vient d'une autre planète... MELMAC publie de l'imaginaire, du roman noir et policier, des dystopies, uchronies, de la SF, des chroniques urbaines, du rock, etc... MELMAC est en librairie, en France et en Belgique, depuis juin 2021.


L'inventeur de villes - feuilleton, 7/40, Aberystwyth

Publié par patrick coulomb sur 8 Février 2016, 09:33am

L'inventeur de villes - feuilleton, 7/40, Aberystwyth
L'inventeur de villes, publié chez Gaussen en 2013, est toujours disponible chez les "bons libraires" et directement chez l'éditeur David Gaussen, auprès de qui on peut se le procurer, soit en passant dans sa boutique au 37, rue du Côteau, Marseille 7e, soit en l'appelant au 06 99 56 47 97, soit en lui adressant un mail à david.gaussen@gmail.com ou en allant sur le site des éditions Gaussen www.editionsgaussen.fr.
Vous pouvez aussi bien sûr via le formulaire de contact de ce blog m'en commander un exemplaire.
Aux dernières nouvelles, le bouquin coûtait toujours 12 euros et comptait 112 pages sur un très beau papier bouffant au format 140 x205 mm. A la jaquette très réussie, illustrée d'une oeuvre du peintre Yves Krief, je me suis permis d'adjoindre pour cette parution en feuilleton des jaquettes "personnalisées" qui changeront à chaque épisode.

.

.

.
07 - ABERYSWYTH

Je suis passé dans un certain nombre de patelins du Pays de Galles, et ils ont tous des noms mirifiques et peut-être magiques... Llanelli, Rhondda, Cardiff, Swansea, Merthyr Tydfil, Llandovery, Aberaeron, Bangor, Cwbrân, et bien sûr Portmeirion, mais aucun ne possède la magie évocatrice d’Aberystwyth. C’est de toute évidence ce qu’a compris l’auteur de polars Malcolm Pryce : avec « Don’t cry for me Aberystwyth », « Aberystwyth mon amour », « L’insoutenable légèreté de l’être à Aberystwyth » et « Dernier tango à Aberystwyth », il donne à ce port gris de la Cardigan Bay, sur les bords de la mer d’Irlande, où se jette la rivière Ystwyth, des frissons multicolores. L’on aimerait tout d’un coup devenir gallois le temps d’une complainte, le temps d’une légende, et vibrer au tréfonds de son âme aux paroles de Merlin et de Taliesin. Et l’on pense tout soudain à ces innombrables titres de romans, de films ou de chansons, qui ont immortalisé des villes connues ou inconnues : Rome ville ouverte, Casablanca, Amsterdam, Un clair de lune à Maubeuge, London Calling, New York-Miami, Chattanooga tchoo tchoo, Les 55 jours de Pékin, Oublier Palerme, Mort à Venise

.

Prochaine étape : Almeria.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents