Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Esprit noir

Quand on voit la jaquette de La femme qui mangeait des fleurs, de Guillaume Chèrel, on n'a pas réellement l'"esprit noir". Pourtant, si ce bouquin est entré dans cette collection, c'est bien parce qu'il s'agit d'un polar, d'un roman plutôt noir même, malgré le soleil de l'île de la Réunion et malgré l'enthousiasme parfois bien enflammé de l'auteur. La femme qui mangeait des fleurs est aussi, par ailleurs, décapant et pas nécessairement très tendre à l'égard de plusieurs corps de métier, dont les gendarmes et les journalistes, renvoyés à leurs chères étude par un Chèrel en verve, qui nous fait voyager, nous distrait et, pourtant, nous assène quelques vérités...

Premier roman du Melmac Cat à sortir en librairie, dans la collection Melmac - esprit noir, ce titre de Guillaume Chèrel n'en est pas moins le cinquième en moins de deux ans d'une collection qui a démarré avec deux rééditions de Sébastien Doubinsky, Star et Le feu au royaume, parus auparavant chez L'écailler. Un troisième Doubinsky, inédit, La théorie des dominos, a suivi et enfin, le quatrième de la collection a été, au printemps 2020, Le chemin le plus court n'est pas la ligne droite, de Patrick Coulomb. Ces titres sont en vente sur internet sur tous les sites marchands (dont les plus connus, comme Amazon, Fnac ou Cultura, ou encore sur bod.com).

Alors que La femme qui mangeait des fleurs arrive en librairie (lancement officiel le 17 juin 2021), la collection esprit noir de Melmac travaille maintenant à la suite. Plusieurs titres sont déjà en lecture. Ce n'est qu'un début !

The Melmac Cat.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :